Visite guidée de la série "Analog Roadtrip", Galerie Le Lac Gelé, Nîmes


Le projet This is (not) America s’expose à Nîmes, dans l’écrin de la galerie Le Lac Gelé. J’ai pensé qu’une visite guidée s’imposait pour introduire les 6 images exposées, extraites d'une série réalisée en 2017, "Analog Roadtrip". Cette mini série a un nom : Bizarre Road movie.




Pour la rentrée, Blaise Arnold, Benjamin Leveaux, Cetrobo, Mattieu Vautrin, Amandine Besacier, Alain Licari, Marc Lamey, Cyril Abad, Virginie Plauchut et moi-même présentent leurs travaux retenus il y a tout juste un an dans le cadre de l'appel à projet original organisé par Compétence Photo : montrer l'Amérique... ou pas.


Rendez-vous sur cette page pour se souvenir de cette superbe initiative et découvrir les travaux des lauréats.


Le pitch…


Bizarre Road movie (un extrait de la série Analog Roadtrip), USA. Juillet 2017.


« Ces images auraient pu être photographiées au siècle dernier. Dans les années 70. Et pourtant, elles n’ont que quelques mois. 


Sur cette longue route alternant petites villes et déserts, on découvre une Amérique un peu fanée, un peu fatiguée. Une Amérique qui perd de ses couleurs et ne fait plus tout à fait rêver. 


Et pourtant l’attraction reste forte. Parfois viscéralement ancrée. C’est notre Amérique. 

Cette série pose une question sans réponse : aimons-nous le pays pour l’imaginaire auquel il renvoie ou sommes-nous juste nostalgiques d’une certaine époque ?  ».


Pourquoi Bizarre Road movie ? Réduire une série de 15 à 6 images ne raconte pas tout à fait la même histoire et je voulais introduire à la fois les notions d'étrangeté (les images pourraient être prises dans les années 50, 60, 70), de voyage (le roadtrip) et de références culturelles (le cinéma).

Une image évocatrice du voyage sur les routes désertiques du Nevada, USA. J'aime aussi y voir une référence au voyage intérieur. L'image n'a pa été retenue au final car redondante avec le panneau de direction vide. Un choix d'editing logique.

Si je devais résumer en quelques mots…


  • Cette série parle d’une Amérique d'un autre temps avec des images gommant au maximum les références temporelles pour toucher notre mémoire.

  • Les prises de vues s’étalent sur plus de 6000 kilomètres.

  • La couleur s’imposait à moi pour une question de goût, mais aussi de références. Si je vous dis photographie de paysages américains, vous pensez à qui ? Personnellement, je vois immédiatement les somptueux noirs et blancs d'Ansel Adams.

  • Elle est entièrement réalisée en argentique avec un excellent Rolleiflex 3.5F de 1954 dans un souci de cohérence entre la recherche d’images datées et le matériel utilisé.

  • J’ai utilisé de la Kodak Portra 400, mais une bonne Portra 160 aurait été aussi bien tant la luminosité est importante.


Pourquoi est-ce bizarre ? J'ai préféré "Bizarre" en référence à une expression que j'utilise pour certaines de mes photos de rue (Bizarre Street photography). J'aime la notion de détail qui dérange. J'aime les défauts qui empêchent de qualifier quelque chose de beau ou de parfait.

Et si on s’attardait sur 4 images ?



« Arizona Stop Signal »

Une image qui s’est imposée à moi. J’en ai réalisé plusieurs versions. La prise de vue a durée au moins 30 minutes (les nuages, c'est important en photographie de paysage). Au final, 2 versions ont été retenues. 1 digitale (finaliste au Miami Street Photography Festival) et celle-ci au Rolleiflex.  Graphique, symbolique, elle présente un paysage à la fois lointain et proche de tous. Une image classique. C'est un peu mon standard de jazz personnel.


« OVNI »

Une image délicieusement rétro et riche de références au cinéma fantastique des années 50. Extraterrestres, OVNIS et créatures d’un autre monde…

Pour cette image, tout est dans l’ombre. Le petit bout de quelque chose qui ne se dévoile pas et qui pose question : qu’y-a-til derrière ?

Le fort décentrage à gauche permet d'accentuer l'envie de voir apparaître quelque chose qui viendra occuper l'espace à droite.


« Nature Morte »

Traverser Bryce Canyon est déjà une expérience magnifique. Mais constater les ravages des incendies est perturbant.


J’ai aimé l’incongruité de l’approche graphique. C'est d'abord les couleurs qui m'ont fait arrêter la voiture. Je ressens encore ce sentiment de culpabilité lorsque je photographiais ce paysage ruiné mais pourtant splendide.



« Cliché de paysage en négatif »

En terminant la série Analog Roadtrip par cette image - un négatif - je veux forcer le lecteur à ne plus considérer le voyage comme une succession d'images mais comme une construction, une réflexion de l'auteur sur son travail. C'est la vision de l'appareil sans les oripos du traitement, de la présentation, de la mise en valeur.


Comment inclure cette image vue et revue, rincée et rongée jusqu'à l'os - tapez Roadtrip USA » dans Google - et pourtant indispensable pour représenter l'idée du roadtrip aux USA ? Ma réponse en forme de clin d'oeil...


Récompenses et Expositions pour cette série

  • Lauréate de l’appel à projet Compétences Photo, octobre 2017

  • Exposée au Salon de la Photo, Paris, novembre 2017

  • Exposée à la Galerie Le Lac Gelé, Nîmes, septembre 2018


Les formats exposés

  • 6 images images signées et numérotées en 9 exemplaires

  • Tirages fine art couleur

  • Format des tirages exposés : 5 images en 40x40 et 1 image 70x70

  • Tirages à la demande, au format et type d’encadrement souhaité



Liens & références



Galerie Le Lac Gelé • 3 Grand' Rue 30000 Nîmes  du 1er au 30 septembre 2018  Ouverture : mercredi au samedi, 14h30 à 18h30 (entrée libre)  Vernissage : vendredi 7 septembre à partir de 18h 

155 vues

© 2019 Philippe Blayo - Mentions légales